L’importance de la recette dans un projet

Dans la création d’un projet, on peut compter plusieurs phases : l’initialisation, la conception, la réalisation et la clôture. Mais pendant la réalisation, il y a une phase très importante et souvent mise de côté : la recette.

Ce qu’on appelle la recette, c’est tout simplement le test du produit (ici nous allons surtout parler de site web et d’applications mobile). Cette phase permet de vérifier que le produit fonctionne correctement, qu’il est fiable (respect des normes de sécurités) et qu’il correspond aux attentes du client.

Une étape à tous les niveaux

La recette est malheureusement trop souvent bâclée si ce n’est oubliée.
Pourquoi ? Parce que cela peut être très long et fastidieux à réaliser, que souvent un chef de projet n’a pas le temps (ou ne prend pas le temps) ou que les développeurs et designers ne se sentent pas forcément concernés par cette phase.
Et pourtant ! Chaque personne participant à l’élaboration du produit devrait s’attarder sur cette tâche.
– Le développeur doit faire une première phase de test pour contrôler que les fonctionnalités marchent normalement, peu importe l’utilisation qu’on fait du produit;
– Le designer doit regarder si le site/application correspond bien a ses maquettes;
– Le chef de projet doit tester l’intégralité du site/application dans les moindres détails, pour s’assurer qu’il ne reste aucun bug. Et en plus il doit tester, avec l’aide du développeur, la sécurité du site, en poussant ses tests à l’extrême;
– Le client, le dernier de la chaîne, doit vérifier que le produit correspond à ses attentes.

Ceci est valable pour une petite équipe, pour des effectifs plus grands il y aura plus de personnes mobilisées pour faire les tests, voire même une personne externe au projet.

Méthodologie

La recette demande une organisation sans faille pour éviter de perdre du temps. Et elle s’ancre parfaitement dans le type de gestion de projet que nous avons chez Steloria, comme j’en parlais dans mon article précédent.

Et cela commence dès le devis. Il faut compter des jours de tests et de corrections dans le devis, cela permet de s’assurer qu’on prend du temps spécialement pour cette phase.

En suite le mieux c’est de découper la réalisation du projet en lot. Chaque lot contiendra un nombre de tâche a réaliser. À la fin de chaque lot ou de chaque tâche importante, il faut réaliser les tests en impliquant toutes les personnes concernées. Il faut toujours penser a re-tester chaque fonctionnalité depuis le début, on est jamais à l’abris d’un nouveau bug sur une ancienne fonctionnalité lors de l’ajout d’une nouvelle.

Quelques outils

Il existe plusieurs outils pour aider à bien s’organiser dans cette tâche.

  • Excel + powerpoint : Pour les petites équipes, avec un budget limité et pour travailler en interne. Le moyen le moins cher mais qui demande une organisation sans faille. Excel, va nous servir à remonter tous les problèmes rencontrés. Je vous conseille également d’utiliser de la couleur pour que le tableau soit plus clair.
    Voici un exemple de tableau efficace : exemple excel recettePlus on décrit le chemin parcourus et la description du problème, plus la compréhension par le développeur pourra se faire rapidement et de façon autonome. En même temps il faut établir un powerpoint avec tous les screenshots. Il est très important d’en inclure le plus possible, pour aider le développeur a trouver le problème rencontré. Sans oublier d’y ajouter une étiquette avec le prénom du testeur et le numéro, qu’on reportera dans le tableau Excel. Forcément ce n’est pas la solution la plus agréable à mettre en place, car cela demande beaucoup de rigueur de la part de tous les testeurs, mais cela peut être efficace sur de petits projets sans y mettre un budget.
  • Trello : Je recommande également pour les petites équipes et pour travailler en interne.
    Au final Trello va s’utiliser un peu comme le combo Excel + powerpoint, sauf qu’ici tout est en un: une carte par problème, avec description du problème, choix d’une couleur pour la criticité, et attribution de la carte à la personne concernée. Et des colonnes pour l’avancée de la correction (À corriger, en cours, À re-tester, validé).
  • Jira  : Pour les grandes équipes, avec des moyens. J’ai eu l’occasion d’utiliser Jira sur un gros projet. C’est une solution payante, idéale pour les gros projets agiles et les grandes équipes. On commence par instaurer un processus de travail, par exemple : une fois le ticket posté, il sera en état « à corriger », puis une fois le ticket pris en charge par le développeur, le ticket pourra prendre l’état de « en cours ». Une fois cela établit, on peut y créer des tickets pour rapporter les problèmes rencontrés. Chaque tickets contiendra la description du problème, ainsi qu’une ou plusieurs capture d’écran. On lui assignera un état, ce qui permettra, selon le processus mis en place, de suivre l’avancée de la résolution du problème. Jira est conçu pour une gestion de projet agile. Il permet donc pour chaque ticket de renseigner le nom de l’Epic, du sprint et de l’US associé au problème. On peut également y afficher le terminal, le type et la priorité ou d’autres champs selon nos besoins.

Ce que j’entend par US (User Story), c’est une phrase simple permettant de décrire avec suffisamment de précision le contenu d’une fonctionnalité à développer (par exemple: « Je veux … Pour pouvoir… »). Une Epic est un regroupement d’US par thèmes, par exemple toutes les US qui vont concerner la connexion à la partie admin de mon site. Une épic peut donc contenir plusieurs US. Et enfin le Sprint est une période sur laquelle on définit un nombre de fonctionnalité a développer et a livrer. Les sprints ne dépassent jamais un mois .

Il existe d’autres outils comme Jira en version gratuite, comme Redmine ou Mantis bug tracker que je vous invite à aller voir et tester et qui sont des très bonnes alternatives.

Quelques règles basiques pour recetter

Un peu comme une check-list à remplir à chaque test réalisé. Je vous conseille de la reprendre et de la compléter selon vos besoins.

  • Test de tous les liens et boutons
  • Test de tous les champs : y inclure des tests pour vérifier la sécurité (inclure un script, insérer une chaîne de caractère très longue, insérer des caractères spéciaux…)
  • Test sur tous les navigateurs
  • Test sur mobile et tablette (je déconseille les simulateurs, parce qu’ils ne reflète absolument pas le comportement réel d’un vrai device)
  • Que toutes les pages communiquent bien entre elles
  • Le partage sur les réseaux sociaux
  • Les envois d’email
  • L’affichage des polices, caractères spéciaux, images

Quelques exemples

Afin d’illustrer la nécessité de passer par cette étape, voici quelques exemples que nous avons déjà rencontrés au cours de différents projets:

  • En travaillant sur un site de location de propriétés, Baptiste a reçu un mail d’un client se plaignant d’avoir fait un test d’une location pour une semaine et d’être tombé sur un prix exorbitant de plusieurs millions d’euros. En regardant dans les logs du serveur, il a pu se rendre compte qu’à cause d’une fausse manipulation il avait sélectionné une date de départ antérieure à la date d’arrivée de plusieurs années. Les développeurs avaient oublié de bloquer les dates antérieures à la date de départ et n’avaient pas testé ce cas de figure.
  • En travaillant sur un site de type réseau social, les développeurs ont oublié de sécuriser la route de la boîte de réception. C’est à dire qu’ils n’avaient pas précisé quel type de valeur ils attendaient dans l’URL. Un ami d’un des développeurs a donc su exploiter cette faille pour afficher tous les messages depuis la création du site.

Ce type d’erreurs peut donc soit altérer l’utilisation qu’on a du site et faire fuir certains clients, soit provoquer des failles de sécurités qui peuvent être très gênantes.

Conclusion

La phase de recette fait partie intégrante de la vie d’un projet. Sans elle impossible de connaitre les failles de sécurité, ou les quelques problèmes qui peuvent apparaître. Il suffit d’un seul dysfonctionnement pour qu’un visiteur arrête l’utilisation d’un site ou d’une application. C’est une étape a prendre au sérieux et a ne surtout pas négliger.

 

Ne manquez aucun article: inscrivez-vous à notre Newsletter:

Laisser un commentaire